Archives départementales d'Eure-et-Loir

Les registres paroissiaux et d'état civil

Instaurés par François Ier en 1539 (ordonnance de Villers-Cotterêts) pour les naissances et décès puis plus tard pour les mariages, ces actes étaient rédigés et conservés par les autorités religieuses, principalement l'Église catholique romaine, sous forme de registres des baptêmes, des mariages et des sépultures. L'état civil devient laïque à partir de la Révolution, les registres étant tenus par les officiers d'état civil dans les mairies depuis 1792, on parle alors d'actes de naissance, mariage et décès. Les tables décennales sont quant à elles mises en place dans notre département à partir de l'an IX.

Pour de nombreuses communes, et notamment les principales villes du département, la collection du greffe a été complétée par les registres de la collection communale, qui remonte à une époque plus ancienne que celle du greffe, parfois au XVIe siècle, et même à l’année 1474 pour la paroisse de la Madeleine de Châteaudun.

Depuis cette page, vous pouvez à l'aide du formulaire ci-contre, consulter en ligne pour l’ensemble des communes du département :

  • les tables décennales de l’état civil et, pour quelques communes, les tables alphabétiques ou chronologiques des actes plus anciens ;
  • les registres paroissiaux puis de l’état civil, de l’origine à 1921 ;
  • les actes de décès jusqu'à 1921 pour la commune de Brou jusqu'à 1931 pour Châteaudun et Cloyes, jusqu'en 1932 pour Chartres et Nogent-le-Rotrou.

Si lors de vos recherches vous constatez une anomalie, par exemple une page manquante dans un registre ou un signet mal placé, nous vous invitons à le signaler par un message adressé aux Archives départementales d’Eure-et-Loir.